LA GREFFE DE CHEVEUX

De nos jours, il n'y a plus un seul présentateur de TV, ni un politique même légèrement "dégarni" qui ne se fasse greffer. Les résultats sont étonnants et naturels. Vous ne pouvez plus discerner celui qui a été greffé de celui qui ne l'a pas été... Les résultats sont définitifs : une simple séance peut vous redonner une chevelure pour la vie. La très grande majorité des greffés ne regrette pas leur greffe et sont extrêmement satisfaits d'avoir fait le pas. Par contre, nombreux sont ceux qui se sont faits opérer par une mauvaise technique la première fois et qui regrettent de ne pas avoir mieux choisi la technique qui leur aurait apporté un résultat complet dès la première séance et évité ainsi une perte de temps et d'argent en ayant à renouveler leur greffe... pire ils ont parfois beaucoup souffert et eu des complications qui peuvent s'ajouter à leur regret d'avoir la zone de prélèvement définitivement abîmée.

Il y a de plus en plus de Centres Commerciaux, médecins spécialisés en médecine esthétique et chirurgiens esthétiques qui ajoutent cette spécialité aux techniques qu'ils proposent, mais ce n'est pas leur spécialité exclusive et leurs traitements du cheveux comme leurs greffes sont parfois approximatifs. Mieux, de plus en plus de greffeurs étrangers, non-médecin, proposent à des médecins français, qui ne pratiquaient pas la greffe, de réaliser dans leur cabinet en France : des greffes à leur place, sur leurs patients, en particulier de FUE, sous la garantie du diplôme du médecin, mais sans qu'ils interviennent... Il faut aussi y ajouter une compétition avec les Centres de greffe exotiques qui viennent de plus en plus recruter en France en proposant des tarifs alléchants mais avec des techniques médicales sans garantie. Ils proposent de plus en plus des FUE faites à la machine et parfois de la "bandelette" lorsqu'ils arrivent à convaincre les candidats à la greffe de la faiblesse des résultats de la FUE. Mais ils préfèrent, en général, renoncer à proposer la "bandelette", en raison de ses douleurs, de ses risques et surtout de sa large cicatrice, tous sujets à litiges.
ATTENTION : à ceux qui vous proposent de vous greffer les poils du corps sur la tête : c'est affreux et vous aurez la tête qui sentira le dessous de bras.

Aussi, c'est une "galère" pour les patients de trouver la bonne méthode de greffe et le bon médecin. Les intérêts commerciaux rendant l'information incomplète ou carrément mensongère. La meilleure solution est toujours de consulter le médecin qui pratique la greffe et de lui demander toutes les explications de l’intérêt de sa méthode. Après, seule votre logique et le bon contact avec le médecin fera la différence.
Mais, le choix de la méthode est fondamental : lisez bien ce qui vient à présent et ne vous trompez pas de méthode...


NOUVEAU pour 2017 Nous avons mis au point et pratiquons déjà : la toute NOUVELLE GREFFE DE "CHEVEUX DE SYNTHÈSE" "BioCHEVEU ®" et les "GREFFES MIXTES ®au Luxembourg. Ces nouvelles méthodes d'injection de cheveux de synthèse ont des indications spécifiques, mais peuvent donner des résultats incroyables et ILLIMITÉS pour ceux qui ont déjà TROP été greffés, qui ont des cheveux très fins ou une mauvaise zone donneuse, pour la tonsure qui demande énormément de cheveux, pour les cicatrices et maladies de peau cicatriciels : pelades, psoriasis, brûlures, cicatrices d'intervention ou de bandelette, trichotillomanie, etc... 
En attendant : renseignez-vous auprès du médecin développeur : Dr Dominique Jean Dervieux : (+33) Ø6.25.44.54.27 ou à la Clinique IRMINE du Luxembourg, Centre de Recherche et de Développement des Soins et Greffes Capillaires.


Il existe principalement trois techniques de greffe de cheveux naturels...

- LA BANDELETTE
prélèvement d'une bande de scalp à l'arrière de la tête plus ou moins large (jusqu'à 8 cm) et plus ou moins longue (jusqu'à 25 cm), que l'on découpe au bistouri, puis en petits greffons de 1 à 3 cheveux (avec une majorité de 1 et 2) et réimplante sur la zone à greffer. Elle est en voie de disparition malgré tous les efforts de certains médecins qui attirent les patients avec la FUE et qui vous annoncent qu'une "bandelette" vous donnera un bien meilleur résultat!"... Malheureusement, la "bandelette" a pour désavantages majeurs d'être très douloureuse en postopératoire, parfois de façon durable et définitive, la suture du prélèvement de la bande de scalp est anoxié par l'étirement du cuir chevelu et s'infecte fréquemment (une fois sur 3). Les résultats sont très moyens en densité et le visuel est celui de "cheveux de poupée" et de cheveux atrophiés dit : aspect de "foin".... Pas très naturel!

ATTENTION : La transplantation de cheveux "longs" est un "miroir à alouettes" : c'est une vraie "bandelette" avec ses risques et sa longue cicatrice douloureuse, les cheveux qui ne font que 2 à 3 cm sont transplantés totalement inutilement, puisqu'ils tomberont tous rapidement entre le 15 ème jours et  un mois après la greffe... Donc, cela ne sert a rien... Celui qui annonce le contraire est un menteur.

La  bandelette nécessite 2 à 3 interventions sur la même zone pour un résultat de densité moyenne.
- LA FUE :
prélèvement de greffons, à l'arrière de la tête, d'environ 1 mm de diamètre, de 1 à 3 cheveux (avec une très grande majorité de 1 cheveux), qui sont réimplantés sur la zone à greffer. Elle est de plus en plus proposée par les Centre Commerciaux qui mettent une pression publicitaire sur les médecins et les obligent à la proposer car les patients ne veulent plus souffrir avec la "bandelette"... Malheureusement, cette technique est très chère mais surtout donne les plus faibles résultats, aspect "poils de bras", les cheveux sont encore plus atrophiés et incoiffables que la "bandelette" : aspect de "foin".... obligeant le patient à refaire de nombreuses interventions s'ils n'abandonnent pas après la première pour se tourner vers une vraie méthode qui donne des "résultats denses et définitifs en une seule séance" comme : la MAXIgreffe "3D"...

ATTENTION : Les pays exotiques n'ont pas peur d'annoncer : 4.000, 5.000 et même 10.000 cheveux en une seule greffe !?.... Leur calcul est que les greffons contiennent entre 1 et 5 cheveux !? et que 2.000 greffons, qu'ils font en une demi-journée devraient donc donner 2.000 x 5 = 10.000 cheveux dans le meilleur hasard... La réalité est que seulement 0,8 cheveux par greffons repoussent avec la technique de F.U.E., que les quantités ne sont pas garanties... et que l'on a en réalité un résultat entre 800 et 1.200 cheveux dans le meilleur cas....

La FUE nécessite 3 à 6 interventions sur la même zone pour un résultat de densité moyenne.
- LA MAXIgreffe3D
est anodin comme une "FUE" dans son protocole, avec des prélèvements de 2 mm de diamètre (de la grosseur d'une mine de crayon) au lieu du 1 mm de la vraie FUE et se fait avec un punch rotatif découpant parfaitement des greffons avec vraiment : 5 à 6 follicules, au lieu d'être pris en force avec le punch manuel de la FUE pour n'obtenir qu'un cheveux le plus souvent, rarement 2, exceptionnellement 3... De plus, la MAXIgreffe "3D" injecte les follicules mais ne réimplante pas la peau du greffon, évitant ainsi "trous et bosses" selon que le greffon est trop enfoncé ou pas assez... Enfin, la MAXIgreffe "3D" donne l'aspect le plus naturel, cheveux non atrophiques et surtout une forte densité de chevelure et non les "poils de bras" de la FUE.
La MAXIgreffe "3D" est donc une FUE, avec ses avantages sans ses inconvénients : pas de rasage visible, pas plus de cicatrice, pas plus de douleur, mais surtout 6 fois plus de cheveux d'aspect plus naturel, permettant un résultat complet en une seule intervention.
La MAXIgreffe3D ne nécessite qu' UNE SEULE intervention sur la même zone pour la plus forte densité.

Histoire de l'évolution de la greffe de cheveux et de celle de la technique au punch de "2 mm" de la nouvelle MAXIgreffe 3D :

La MAXIgreffe "3D" est née très progressivement d'une pratique quotidienne de plus de 35 ans de greffe de cheveux et tout particulièrement durant ces dernières années.
En effet, il y a 35 ans la greffe se faisait avec des punchs jusqu'à 6 mm de diamètre et usuellement de 3-4 mm : ces sont les fameux "champs de poireaux", car on en prenait peu et on les replantait très espacés. Pour notre part nous avons démarré, il y a plus de 35 ans, avec du 3,2 mm et sommes passés très rapidement au 2 mm. La technique était difficile et les résultats assez grossiers au début principalement à cause d'un trop grand espacement des greffons. Lorsque "la bandelette" est arrivée il y a environ une vingtaine d'année, tout le monde pensait avoir trouvé la solution miracle mais les désavantages étaient tels que cette méthode est progressivement devenue de moins en moins pratiquée. Nous nous sommes nous-mêmes opposés à cette méthode alors que tous s'y mettaient en raison du temps gagné et du fait que le médecin n'avait plus qu'à découper la bande de scalp tandis que ses employées la découpaient en greffons d'unités folliculaires de 1 à 3 cheveux et les réimplantaient. Les patients se sont plaints de plus en plus et depuis plus de 10 ans tout le monde se met progressivement à la "FUE" : beaucoup moins agressive, même si les résultats sont nettement moins bons. En tout cas la FUE oblige le patient à y revenir plusieurs fois. Certains y trouvent leur intérêt. Nous nous opposons à nouveau à cette technique car nos patients s'en plaignent. Nous avons pu constater dans nos consultations quotidiennes que les résultats étaient trop faibles, parfois carrément minables, en particulier pour de grandes surfaces, les cheveux fins, longs, blancs ou clairs (blonds), chez les femmes, les cheveux crépus et frisés... Il a toujours été admis par tous les spécialistes de greffe que cette technique donne des résultats peu denses et qu'elle est réservée aux petites surfaces et aux cheveux de diamètre suffisant épais.


Ce site va vous permettre de comprendre pourquoi la MAXIgreffe "3D" est évidente, beaucoup plus avantageuse et moins trompeuse que les autres techniques et va vous éviter de perdre votre temps et votre argent avec les autres méthodes qui peuvent être très douloureuses, laisser des séquelles et une large et longue cicatrice comme la "bandelette", ou donner des résultats très insuffisants comme la FUE. Il est toujours moins facile de reprendre une greffe insuffisante ou mal faite qui abîme la zone prélevée et la zone greffée; et AU TOTAL ; cela vous coûtera plus cher...

Nous profitons de cette page pour remercier tous ceux qui nous ont fait confiance...  
En effet, grâce à vous, nous sommes devenus la méthode qui est sans doute la plus pratiquée et demandée actuellement.  
Nos cliniques de PARIS, NANTES et LUXEMBOURG sont parmi les plus sollicitées en EUROPE.  

Notre toute nouvelle clinique à LUXEMBOURG-Gare va permettre de répondre à la demande croissante de greffes de qualité : d'aspect naturel, dense, "sans douleur-sans cicatrice"... et non pas aux greffes à bas prix de densité dérisoire, malgré des publicités d'offres mirifiques, qui vous obligent de recommencer plusieurs fois pour un résultat très décevant avec des conditions d’hygiène et de garantie inacceptables.

Après plus de 37 ans d’expérience, l'ensemble de la profession reconnait enfin : que nous avions raison pour la "bandelette" : son aspect "cheveux de poupée", ses risques infectieux et cicatriciels, et à présent pour la "F.U.E." dont la plupart des médecins honnêtes l'ayant pratiquée reconnaissent : ses résultats trop faibles, d'aspect peu naturel dit "poil de bras" et nécessitant 3, 4 voir plus, d'interventions sur la même zone pour un résultat très moyen, inacceptable par rapport à son coût...

Nous nous excusons pour nos temps de réponse actuels qui sont liés à un surcroît d'interventions MAXIgreffe 3D, et la mise au point de nouvelles techniques de greffe de BIOcheveu® et techniques de GREFFES MIXTES® depuis 2015. 



Histoire d'une semaine de greffe de cheveux à la Clinique Capillaire de Luxembourg

en mai 2014 :

 

Oui, à 66 ans, je ne pratique plus qu'une greffe par jour, cela nous permet avec notre équipe, de réaliser le meilleur de la MAXIgreffe 3D, grâce à ses NOUVELLES possibilités technologiques...

 

Cette semaine est particulièrement représentative de notre activité et des problèmes posés par la greffe de cheveux lorsque l'on ne fait pas le bon choix et que l'on choisi le prix (sans s'imaginer qu'il faudra d'autres interventions dans la méthode choisie), les publicités mensongères ou agressives, ainsi que de croire des promesses mathématiquement impossibles...

 

Ainsi, nous avons greffé cette semaine des patients qui nous ont choisi parce qu'ils se sont aperçus que nous étions les seuls à dire la vérité par rapport à ce qu'ils ont vécu et les seuls à offrir une vraie logique, ne critiquant pas nominalement nos confrères mais critiquant des techniques plus faciles et plus rapides pour le médecin mais avec des résultats très décevants pour nos patients :

            - Lundi : nous avons accueilli le patient de 25 ans (en provenance du 57) présenté en fin de page dans "La NOUVELLE MAXIgreffe 3D" de ce site. Il s'est fait faire une FUE à Istanbul dont il nous a raconté les péripéties. Pire que son histoire : son résultat : il n'a que 300 cheveux au lieu des 4.000 promis... Aucun recours possible...




          
- Mardi : un patient de 50 ans (du centre de la France) : il a fait 2 bandelettes aux résultats très faibles en "champ de poireaux", donc pour nous : à refaire et à bien densifier pour cacher le mauvais résultat des bandelettes...

 




            - Mercredi : un coiffeur de l'est, jamais greffé, qui a su discerner les critiques vulgaires et idiotes faites sur Internet sur nous-mêmes et notre nouvelle technique qu'ils veulent assimiler à une technique des années 80. On lui a refait un avant très serré "à la BECKHAM"... Technique très demandée car nous sommes les seuls avec Nantes à la pratiquer mais qui nécessite une bonne qualité de cheveux et un maximum de greffons.

 

Ici juste avant l'intervention de greffe...





Ci-dessus : le résultat provisoire de sa greffe "à la Beckham" : huit mois après, soit avec à peu près la moitié de la densité définitive...
Vous pouvez voir : qu'il s'agit bien d'une greffe, que l'avant parait naturel car nous réalisons la première ligne : greffons serrées-desserrées, devant-derrière et non alignés comme un Playmobil à la Berlusconi...

Après la greffe : le prélèvement n'est pas visible car caché par au moins 5 cm de longueur de cheveux que 


NOUS NE RASONS PAS...




            - Jeudi : un parisien ayant subi très douloureusement 2 bandelettes dans un centre de greffe parisien connu : résultat très faible, en "cheveux de poupée" très espacés...


 

            - Vendredi : un habitant de l'est français qui a subi une bandelette extrêmement douloureuse dont il dit qu'il en garde le souvenir le plus épouvantable de sa vie pour le résultat que de quelques cheveux avec un cuir chevelu dévasté : en champ de mines avec des creux et des bosses...

 



Nous avons ici dessiné les lignes limites de nos implantations...

Nous vous donnerons bientôt les photos des résultats de tous les cas ici présentés et greffés avec la MAXIgreffe 3D...

Si vous désirez voir nos derniers résultats à 18 mois : allez sur la page :
"La NOUVELLE MAXIgreffe 3D".



 Qui pratique cette nouvelle technique ?...

Pour de raisons déontologiques le nom des médecins pratiquant la MAXIgreffe 3D vous sera donné à la clinique choisie. 


 

La nouvelle "MAXIgreffe 3 D" est actuellement pratiquée :

à LUXEMBOURG : 

Clinique IRMINE - Tel. : (+352) 26.84.55.66,ou 

Nous consultons aussi : en FRANCE

, en BELGIQUE

 et à PARIS

appelez en semaine le : (+33) Ø7.62.63.48.48 (13h-17h).




Pour plus d'informations sur les greffes de cheveux = www.sanscicatrice.com